Intoxications – Et si le coupable se cachait dans votre maison ?

Le Laboratoire TVM met à disposition des propriétaires d’animaux de compagnie un fascicule d’informations sur les produits et aliments toxiques retrouvés dans une maison

L’univers humain dans lequel évoluent nos animaux domestiques, est rempli d’éléments potentiellement dangereux pour leur santé. Il est fréquent que nos compagnons à quatre pattes ingèrent des produits/aliments/objets étonnants. Leur imagination n’a pas de limite ! Mais cela peut s’avérer fatal si nous ne sommes pas conscients du danger encouru et de la procédure à suivre.

Par exemple, saviez-vous que le chocolat est une gourmandise toxique pour les chiens, chats et lapins ? Que le Lys est toxique pour les reins des chats ? Que l’oignon peut provoquer des anomalies sanguines graves ? Que les chiens sont attirés par les produits anti-limaces et les chats par les produits antigel ?

Voici ci-dessous les dangers quotidiens qui entourent nos animaux (cliquez sur l’image pour l’afficher en grand format) :

2016_ecran-TV-intoxication_01

Les intoxications sont toujours des situations délicates à gérer car elles nécessitent une prise en charge rapide et adaptée pour sauver l’animal. Pourtant, il existait jusque-là très peu de produits destinés à un usage vétérinaire. C’est pourquoi, le Laboratoire TVM a choisi de s’y intéresser en apportant des solutions thérapeutiques adaptées. Il commercialise déjà un antidote contre les intoxications aux raticides et propose maintenant un médicament destiné à faire vomir les chiens, à la suite d’une ingestion d’éléments inappropriés et/ou toxiques.

En cas d’ingestion d’un aliment toxique ou d’un corps étranger, le premier réflexe à avoir est d’appeler votre vétérinaire et de l’informer sur la nature du produit, la quantité ingérée ainsi que l’heure (même approximative) à laquelle cela est arrivé.

N’attendez pas l’apparition de symptômes et ne tentez pas les remèdes de « Grand-Mère » !

Contrairement aux idées reçues, le lait n’est pas un antidote et peut aggraver la situation. De même, l’acte de faire vomir l’animal, bien que souvent salvateur, n’est pas anodin. Il doit être entrepris par un vétérinaire ou sous ses conseils, après évaluation de la situation, du toxique incriminé (certains toxiques ne doivent pas être vomis) et de l’état de l’animal. En effet, tenter de le faire soi-même avec des techniques trouvées sur internet peut s’avérer encore plus dangereux que l’élément ingéré, pour votre animal et pour vous-même.

Un petit fascicule reprenant toutes ces informations est désormais disponible chez votre vétérinaire. Il vous est également possible de le télécharger en cliquant ici.

Le vétérinaire dispose d’antidotes et de médicaments adaptés à ces situations et saura vous conseiller.