L’oignon et l’ail : un écart alimentaire qui peut laisser un goût amer à votre animal !

L’oignon et l’ail, s’ils font partie des aliments couramment utilisés et bénéfiques pour la santé chez l’homme, peuvent occasionner de sérieuses intoxications chez le chien et le chat.

Les composés organosulfurés contenus dans ces aliments provoquent une transformation de l’hémoglobine contenue dans les globules rouges en méthémoglobine.

L’oxygène ne peut alors plus être transporté jusqu’aux muscles et aux organes ; par ailleurs, les globules rouges deviennent fragiles et peuvent éclater.

On estime que 150 g d’oignon peuvent occasionner une intoxication chez un chien de 10 kg. Le chat est quant à lui plus sensible puisqu’une cuillère à soupe d’oignon peut empoisonner un chat de 3 kg. Il est à noter que la cuisson ne modifie pas la toxicité de ces aliments (mais peut les rendre plus appétant dans le cas de l’oignon par exemple).

Les symptômes d’empoisonnement du chien ou du chat apparaissent en général 24 à 48 heures après l’ingestion. Les troubles digestifs sont les premiers à survenir (vomissements, perte d’appétit, diarrhée) ; ils sont ensuite suivis par des troubles respiratoires (essoufflement) et sanguins (muqueuses pâles, augmentation du rythme cardiaque, anémie, urines foncées) en lien avec l’atteinte des globules rouges.

La règle à suivre en cas d’ingestion de substance toxique est la règle des 3T :

  • Temps : n’attendez pas et ne tentez pas de « remède de grand-mère », cela aggrave souvent la situation.
  • Téléphone : appelez votre vétérinaire ou un service d’urgences vétérinaires.
  • Toxique : indiquez le produit, la quantité, l’heure d’ingestion si cela est possible.

Nos articles Gestion des intoxications et documents

Le lys : une fleur délicate mais perfide !

L’ingestion de lys, qu’il s’agisse de la tige, de la feuille, de […]

Intoxication, attention au chocolat !

Le chocolat noir, ingéré en grande quantité, présente un risque d’intoxication mortelle.

L’intoxication par le Dragonnier (Dracaena)

Toute la plante est toxique ; néanmoins, la dose toxique n’est pas […]