L’antigel : un refroidissement dont l’animal ne se remet pas !

L’éthylène glycol est utilisé comme additif antigel dans de nombreux liquides, particulièrement dans l’industrie automobile (ex. liquide de refroidissement).

Sa saveur parfois sucrée peut favoriser la consommation par les chiens voire les chats de ces liquides qui peuvent être très concentrés en éthylène glycol.

L’ingestion d’une cuillère à café de produit pur peut suffire à entraîner le décès d’un chat de 3 kg. Le chien est un peu moins sensible puisqu’à poids égal, il faudra qu’il avale une cuillère à soupe pour atteindre une dose mortelle.

Les premiers symptômes surviennent entre 30 minutes et 5 heures après l’ingestion du produit et comprennent des vomissements, une somnolence, une démarche ébrieuse, des tremblements voire des convulsions. L’animal peut décéder durant cette première phase. Toutefois, s’il survit, il peut développer des troubles cardiaques et/ou pulmonaires mais surtout une insuffisance rénale dans les 3 jours qui suivent l’ingestion. Le décès de l’animal est fréquent lors d’atteinte rénale.

La règle à suivre en cas d’ingestion de substance toxique est la règle des 3T :

  • Temps : n’attendez pas et ne tentez pas de « remède de grand-mère », cela aggrave souvent la situation.
  • Téléphone : appelez votre vétérinaire ou un service d’urgences vétérinaires.
  • Toxique : indiquez le produit, la quantité, l’heure d’ingestion si cela est possible.

Nos articles Gestion des intoxications et documents

Intoxication, attention au chocolat !

Le chocolat noir, ingéré en grande quantité, présente un risque d’intoxication mortelle.

L’intoxication par le Dragonnier (Dracaena)

Toute la plante est toxique ; néanmoins, la dose toxique n’est pas […]

L’intoxication par la pomme de terre : ou comment « ne pas avoir la patate » !

Toutes les parties des plants de pomme de terre (feuilles, fruits, germes…), […]