Le gui : un porte-bonheur à éviter pour nos animaux

L’ingestion de 2 à 5 baies suffirait à intoxiquer un chien de 6 kg.

Cette plante, souvent suspendue dans les foyers à l’occasion des fêtes de fin d’année, peut entraîner une intoxication chez les chiens et les chats qui mâchonnent les baies, les feuilles ou les tiges tombées au sol.

La plante contient en effet plusieurs toxiques (viscotoxine, viscine, viscumine…) responsables de troubles cardiaques.

Chez le chien et le chat, ce sont le plus souvent des troubles digestifs qui sont observés quelques heures après l’ingestion : vomissements, hypersalivation, diarrhée, douleur abdominale… Parfois, la plante occasionne une irritation du pharynx, rendant la respiration de l’animal difficile et/ou bruyante. Néanmoins, lorsque l’animal ingère une quantité importante de gui, il peut développer des troubles cardiaques (baisse de tension, troubles du rythme) et nerveux (démarche ébrieuse, faiblesse, paralysie, coma…) qui peuvent être mortels.

D’autres plantes et aliments traditionnels de la période des fêtes peuvent s’avérer toxiques. C’est le cas du houx, du poinsettia et bien sur du chocolat.

La règle à suivre en cas d’ingestion de substance toxique est la règle des 3T :

  • Temps : n’attendez pas et ne tentez pas de « remède de grand-mère », cela aggrave souvent la situation.
  • Téléphone : appelez votre vétérinaire ou un service d’urgences vétérinaires.
  • Toxique : indiquez le produit, la quantité, l’heure d’ingestion si cela est possible.

Nos articles Gestion des intoxications et documents

Le lys : une fleur délicate mais perfide !

L’ingestion de lys, qu’il s’agisse de la tige, de la feuille, de […]

Intoxication, attention au chocolat !

Le chocolat noir, ingéré en grande quantité, présente un risque d’intoxication mortelle.

L’intoxication par le Dragonnier (Dracaena)

Toute la plante est toxique ; néanmoins, la dose toxique n’est pas […]