Les champignons : une gourmandise des bois qui peut coûter la vie !

Il existe de très nombreuses espèces de champignons ; leur toxicité n’est pas toujours connue, en particulier chez l’animal.

En effet, la consommation de champignons sous forme crue expose à un risque toxique chez le chien ou le chat bien différent de celui connu chez l’homme, qui les mange généralement cuits. Les types de symptômes attendus en cas d’empoisonnement du chien ou du chat ainsi que leur délai de survenue varient notablement en fonction du champignon.

Schématiquement, on pourra distinguer deux types d’intoxications aux champignons :

  • Des champignons à l’origine d’une intoxication rapide chez le chien et le chat : les symptômes surviennent alors dans les 6 heures après ingestion (ex. amanite tue-mouche, psilocybes…). Le plus souvent, il s’agit d’intoxications peu graves voire bénignes qui se manifestent par des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, douleurs abdominales) éventuellement accompagnés, selon les champignons en cause, de troubles cardiaques et/ou nerveux (hallucinations, tremblements, faiblesse…). Le chat ou le chien empoisonné guérit généralement en 12 à 24 heures sans séquelle.
  • Des champignons à l’origine d’une intoxication plus tardive chez le chien et le chat : les symptômes surviennent au moins 6 heures (parfois jusqu’à plusieurs jours) après l’ingestion (ex. amanite phalloïde, cortinaires…). Il s’agit le plus souvent d’intoxications graves voire mortelles qui se manifestent par des troubles digestifs mais également, selon les champignons incriminés, une atteinte du foie, des reins, des troubles hématologiques sévères ou encore des troubles nerveux. Lorsque le chien ou le chat intoxiqué survit, la récupération peut prendre plusieurs semaines à plusieurs mois et peut ne pas être complète.

La règle à suivre en cas d’ingestion de substance toxique est la règle des 3T :

  • Temps : n’attendez pas et ne tentez pas de « remède de grand-mère », cela aggrave souvent la situation.
  • Téléphone : appelez votre vétérinaire ou un service d’urgences vétérinaires.
  • Toxique : indiquez le produit, la quantité, l’heure d’ingestion si cela est possible.

Nos articles Gestion des intoxications et documents

Intoxication, attention au chocolat !

Le chocolat noir, ingéré en grande quantité, présente un risque d’intoxication mortelle.

L’intoxication par le Dragonnier (Dracaena)

Toute la plante est toxique ; néanmoins, la dose toxique n’est pas […]

L’intoxication par la pomme de terre : ou comment « ne pas avoir la patate » !

Toutes les parties des plants de pomme de terre (feuilles, fruits, germes…), […]